Le Guide du Consomm’acteur

Sensibiliser à la consommation responsable est au cœur de la mission du Green Friday. Sur cette page, les membres du mouvement présentent les leviers de chacun pour consommer de manière plus responsable. Pourquoi les actions individuelles sont-elles aussi importantes et comment, concrètement, améliorer son impact sur l’environnement et les hommes et au quotidien ?

Une grande partie du travail de sensibilisation porte aujourd’hui sur les usages : éteindre ses lumières ou raccourcir ses douches. Or, c’est ignorer les impacts « cachés » sur l’ensemble du cycle de vie du produit, depuis sa production, jusqu’à sa fin de vie, en passant par le transport. Et ces impacts sont souvent bien plus dévastateurs pour l’environnement et les hommes : il paraît dérisoire d’appeler à couper l’eau lorsqu’on se brosse les dents alors que la production d’un jean en nécessite 11 000 litres !

Consommer, c’est choisir !

Le saviez-vous ? La fabrication et le transport d’un téléviseur émettent l’équivalent d’un aller-retour Paris-Nice en avion. Nous consommons 60 % d’habits en plus qu’il y a quinze ans. La production et la gestion des déchets d’appareils comme nos téléphones mobiles se font dans des conditions inimaginables en France : travail dangereux, effectué par des enfants, salaires misérables, absence de congés ou de vacances.

Face à ce constat alarmant, que faire ? La consommation est le dernier maillon de la chaîne, et un moyen très efficace pour chacun d’avoir un impact réel et décisif sur ces questions écologiques et sociales. Pour le citoyen, il est à peu près impossible d’avoir au quotidien un impact sur les modes de production ou de consommation. En revanche, chaque euro dépensé est un vote pour le monde dans lequel nous voulons vivre. En consommant moins, et mieux, chacun peut, à son échelle, faire évoluer les rapports de forces et tendre, enfin, vers un modèle de société plus durable. Pour vous aider à faire des choix en faveur d’une consommation responsable, le collectif Green Friday vous a préparé une petite liste, non exhaustive, de bonnes pratiques. Suivez le guide !

consommateurs de tous les pays-01
reparation ld

Avant l'achat

 

C’est un moment crucial pour le consomm’acteur. L’action d’acheter n’est pas superflue et il est important d’avoir en tête les bonnes pratiques.

Bien définir son besoin. Il est naturel de vouloir changer son téléviseur, ou bien de renouveler sa garde-robe, mais apprendre à discerner le superflu dans nos habitudes de consommation est le premier pas vers une consommation responsable. Et si vous devez impérativement consommer, essayez de repousser le moment de l’achat.

Réparer ses objets ou appareils. Un appareil en panne ? Un vêtement déchiré ? Le réflexe est bien souvent de jeter. Pourtant, saviez-vous que pour 5 équipements jetés, Envie en répare en moyenne 2, pour allonger leur durée de vie de 10 ans ! Réparer, c’est aussi bien souvent le moyen de faire des économies conséquentes. Vous pouvez aussi venir apprendre à réparer-vous-même dans les Repair’Café et les ateliers d’autoréparation organisés par Envie et les Ressourceries de votre ville. Pour plus d'informations, télécharger le dépliant du réemploi en Île de France.

Au moment de l'achat

 

C’est décidé, vous passez à l’acte. Pas de précipitation, voici des pistes pour faire un achat responsable.

Acheter labellisé : les labels sont un formidable outil pour s’orienter dans ses achats ! Un label ne garantit pas toujours un produit 100% éthique et durable, mais il déjà certifie qu’un ensemble de normes contraignantes ont été respectées lors de la production, et c’est déjà un bon point ! Ethiquable propose des produits bio et respectueux des prodcteurs.

Acheter d’occasion : c’est l’achat malin ! Souvent moins chers, les produits d’occasion peuvent être comme neufs : une machinée rénovée et garantie, un téléphone reconditionné à neuf, un beau meuble en bois reverni ou encore une chemise à peine portée, autant de gestes à la fois responsables et économiques. On peut trouver la plupart de nos objets du quotidien dans les Emmaüs, les Ressourceries et les recycleries.

Acheter local : le transport représente un coût écologique non négligeable. 90% des biens consommés en Europe viennent par les eaux, rendant le transport maritime responsable de plus de 3% des émissions de CO2 mondiales. Une manière simple de réduire cet impact est de privilégier la consommation locale, française voire, encore mieux, régionale.

Acheter robuste : une autre façon de lier écologie et économies ! En privilégiant des appareils ou des produits durables, qui durent dans le temps, vous n’aurez pas besoin d’en changer aussi souvent, réduisant ainsi votre impact sur l’environnement, les hommes et votre portefeuille.

achat ld
recyclage ld

Après l'achat

 

Le temps a passé, et votre objet devient inutile. Pourtant, vos actions peuvent encore avoir un impact, et voici comment.

Donner plutôt que jeter : bien souvent, lorsque nous voulons nous débarrasser d’un objet, il finit à la poubelle. Pourtant, il arrive que cet objet puisse profiter à d’autres, alors n’hésitez pas à lui offrir une nouvelle vie en le donnant ! Emmaüs et Envie sont toujours preneurs de dons !

Tenir compte de la fin de vie : il arrive que l’on oublie de se préoccuper des objets une fois qu’ils ne servent plus. Pourtant, une partie non négligeable des impacts de la consommation se tient dans la fin de vie des objets. S’assurer que nos objets inutilisables sont recyclés, en les triant correctement, c’est limiter leur impact sur l’environnement et les hommes.